plein de stickers sur un mur

Anki et les flashcards.

Présentation de l’apprentissage par flashcards et du logiciel Anki. Anki on peut avoir confiance puisque c’est libre !

Bonjour à tous et à toutes !

Connaissez vous les flashcards ? En français on dit aussi carte mémoire mais rien a voir avec des petits machins électroniques pour enregistrer des photos sur vos appareils numériques…

C’est un système d’apprentissage assez efficace pour retenir des informations. Le principe est très simple ! Définition de Wikipédia :

Une carte mémoire étant une fiche cartonnée comportant une question et la réponse au dos, l’exercice consiste à tirer les cartes, et donc les questions, une à une, à essayer d’y répondre, puis à les répartir en fonction de la qualité de la réponse, appréciée par l’apprenant ; une autre succession de tirages intervenant quelque temps après, etc., jusqu’à ce que l’ensemble des réponses soient données sans erreur.

plein de stickers sur un mur

Concrètement, ces fiches cartonnées sont dans différents compartiment, les cartes où l’on se trompe souvent sont classées dans un compartiment de telle manière à ce qu’elles reviennent souvent, tandis que les cartes où l’on ne fait jamais d’erreur, sont quant a elles classées de manière a ce que l’on retombe presque jamais dessus.

EDIT du 12/03/2020 : Si vous désirez en savoir plus sur le fonctionnement des cartes, voici un article qui détail le fonctionnement de cette méthode d’apprentissage.

Etant un ours hirsute avec des grosses pattes velues  je ne peux pas me servir d’une paire de ciseau pour fabriquer ces cartes… J’ai donc utilisé un logiciel de gestion de flashcard pour apprendre le japonais (parceque : pourquoi pas ?).

J’ai donc choisis le logiciel Anki. (Wikipédia & Site officiel) bien qu’il en existe d’autre comme Mnemosyme par exemple. Parmis les avantages que j’ai repéré : une doc trés bien fourni, traduite en français, apparemment une grosse communauté, et tout un tas de greffon pour pimper son logiciel. Cependant… Au premier abord…

L’interface est très froide, et austère (comme Fred) , et au début les cartes par défaut donnent pas envie !

Template des cartes par défaut

Heureusement qu’on peut personnaliser ! J’ai donc farfouillé et je suis rapidement tombé sur ce blog qui nous explique comment faire de jolies cartes. Ça peut faire peur car les cartes sont paramétrés par… du HTML / CSS mais rien d’insurmontable.

En bricolant un peu, j’ai réussi à avoir des jolies cartes comme ça :

Mon template de carte un peu plus « sexy »

Bon, maintenant j’ai 139 cartes à rentrer dans le logiciel. J’ai pas envie des les rentrer une par une. Comment je fais ?

J’ai d’abord utilisé le greffon « media import ». Qui marche très bien mais qui se comportait pas comme je voulais. Du coup j’ai utilisé une autre technique . Dans mon tableur favori (LibreOffice Calc) j’ai créé une liste des mots que je voulais apprendre : première colonne en francais, colonne suivante en japonais (pour le moment j’ai mis que la retranscription en alphabet roman. Il faudra que j’update plus tard avec les katakanas, hiraganas, et kanji.)

Puis, pour intégrer mes images, j’ai tout simplement utiliser la balise HTML qui va bien. <img src= »image.xxx »>VU que je suis sur un tableur, suffisait juste de concaténer (formule CONCAT sur LibreOffice) les bonnes informations pour créer automatiquement ma balise HTML pour chaque mot dans ma table.

Extrait de mon fichier Calc.

Puis, le travail le plus long commence : trouver des images pour illustrer chaque mot. C’est pas obligatoire bien entendu, mais je crois qu’associer une image à un mot m’aidera à tout retenir.

Pour ça, j’ai utilisé le moteur Free d’EveryPixel (il ne va chercher que des images en licence Creative Commons 0)

Ensuite, on enregistre toutes ses photos et images dans le dossier qui va bien, avec le nom qui va bien, et l’extension qui va bien. Protips : on fait attention à l’extension parceque .jpeg c’est pas pareil que .jpg (oui je sais c’est con) ; le dossier qui va bien il est dans /home/user/.local/share/anki2/user/collection.media ; et il faut impérativement que le nom de votre fichier commence par un underscore _ ! Demandez moi par pourquoi j’en sais rien. C’est comme ça !

Enfin, on exporte son tableau en .csv, et on l’importe dans Anki. On fait bien attention à ce qu’il prenne en compte le HTML, qu’il utilise la bonne note (attention, dans Anki, une note : c’est un style de carte.) et qu’il nous met tous ça dans le bon paquet de carte préalablement créé.

On le laisse mouliner et voilà, on a nos jolies cartes avec nos images , et on a pas (trop) galéré à rentrer chaque image dans chaque carte à la mano comme un barbare.

Et parce-que je suis très gentil, je vous donne mon paquet de carte Anki à télécharger ici. (Je vous proposerai prochainement une version augmentée )

Pour ceux que ca m’intéresse, je me suis basé sur la vidéo de Ici Japon au titre putaclic : « Apprendre le Japonnais en une vidéo ». Évidement il faut considérer ça comme un « vernis de connaissance » et pas comme une méthode ultime. Je compte aller au Japon bientôt et pour moi ça sera bien suffisant !

Présentation de l’apprentissage par flashcards et du logiciel Anki. Anki on peut avoir confiance puisque c’est libre ! Bonjour à tous et à toutes ! Connaissez vous les flashcards ? En français on dit aussi carte mémoire mais rien a voir avec des petits machins électroniques pour enregistrer des photos sur vos appareils numériques… C’est…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *